cabriolet


cabriolet

cabriolet [ kabrijɔlɛ ] n. m.
• 1755; de cabrioler, à cause du mouvement sautillant
1Anciennt Voiture légère à cheval, à deux roues, à capote mobile. cab, tilbury. « Une espèce de cabriolet, à capote de toile cirée, avec deux chevaux attelés en flèche » (Loti). Par anal. Automobile décapotable. Un cabriolet grand sport.
2(1757) Chapeau de femme porté en arrière et dont les bords encadrent le visage. capote. Appos. Chapeau cabriolet.
3Fauteuil de petite dimension, dont le dossier incurvé épouse le dos.

cabriolet nom masculin (de cabrioler) Véhicule hippomobile léger, ouvert, à deux roues et à deux places, muni d'une capote mobile. Automobile transformable en voiture découverte. Vers 1830, chapeau de femme encadrant le visage et posé sur l'arrière de la tête. Chaise ou fauteuil léger à dossier concave, apparu en France au milieu du XVIIIe s. ● cabriolet (homonymes) nom masculin (de cabrioler) cabriolaient forme conjuguée du verbe cabrioler cabriolais forme conjuguée du verbe cabrioler cabriolait forme conjuguée du verbe cabrioler cabrioler verbe

cabriolet
n. m. Automobile décapotable.

⇒CABRIOLET, subst. masc.
A.— Voiture légère et rapide munie d'une capote mobile, le plus souvent montée sur deux roues et tirée par un seul cheval :
1. Ces malles étaient des cabriolets à deux roues, tapissés de cuir fauve au dedans, suspendus sur des ressorts à pompe, et n'ayant que deux places, l'une pour le courrier, l'autre pour le voyageur.
HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 293.
SYNT. Chercher, appeler, arrêter un cabriolet; prendre un cabriolet, monter en/dans un cabriolet, descendre d'un cabriolet; la capote, les brancards, les roues d'un cabriolet, un cheval de cabriolet; cabriolet de maître, de poste, de louage, de place, de régie, de remise; cabriolet Milord.
P. métaph. :
2. — Sire, dit le comte de Solern, les fatigues du jeu de paume, votre travail à cette forge, la chasse et, dois-je le dire, l'amour, sont des cabriolets que le diable vous donne pour aller plus vite à Saint-Denis.
BALZAC, Le Secret de Ruggieri, 1837, p. 296.
P. méton., rare. [Sur une diligence ou une malle-poste] Compartiment ouvert et peu confortable (cf. coupé) :
3. Assis à côté du courrier dans le cabriolet qui surmonte le fourgon plein de dépêches, enveloppé dans mes burnous, emporté au galop de quatre chevaux, silencieux et triste, je regardais les paysages et je les trouvais laids.
DU CAMP, Mémoires d'un suicidé, 1853, p. 205.
P. ext. Voiture automobile décapotable :
4. L'auto, un fort cabriolet huit cylindres, couleur havane, laminait sous ses larges pneus les flaques de boue, en jaillissements sales.
VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu, 1936, p. 7.
B.— P. anal.
1. [De forme et/ou de fonction]
a) FOND. Petit chariot employé autrefois dans les fonderies pour transporter les bouches à feu.
Rem. Attesté dans LITTRÉ, Lar. 19e Suppl. 1878, Lar. 20e, DG, et repris dans QUILLET 1965.
b) Arg. Ils [les chiffonniers] ont bientôt rempli leur hotte que la plupart d'entre eux appellent mannequin et par dérision cabriolet (M. LA BERTHAUD, Les Français peints par eux-mêmes, Le Chiffonnier, 1841, p. 338).
Fichier mobile :
5. ... il [André] passait des journées charmantes de labeur et de flâne... regardant curieusement par les fenêtres d'un ministère situées vis-à-vis des siennes l'intérieur des bureaux... des cabriolets pleins de fiches, des amas de dossiers énormes.
HUYSMANS, En ménage, 1881, p. 121.
[P. antiphrase, en réf. à l'attelage d'un cabriolet] Cordelette à nœuds ou chaînette terminée par deux morceaux de bois servant à lier les poignets des personnes arrêtées et conduites en prison :
6. Bonnenfant de sa poche avait sorti le cabriolet : la morsure froide de l'acier meurtrit les poignets du braco.
GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 209.
P. métaph. :
7. Il éleva son poignet droit en l'air. « Tu ne la vois pas, mais tiens; moi, je la sens, là, la menotte, la vie m'a passé le cabriolet. »
ARAGON, Les Beaux Quartiers, 1936, p. 286.
2. [De forme; p. réf. à celle de la capote du cabriolet] En cabriolet. En forme de cabriolet.
Chapeau en cabriolet, chapeau(-)cabriolet ou cabriolet. Chapeau de femme, parfois d'enfant, dont les bords s'évasent par-devant :
8. J'oubliais de dire que de longues anglaises encadraient ses joues de leurs spirales d'or et qu'elle était coiffée d'une capote de velours ou de paille d'Italie, selon la saison, qui s'appelait, je crois, un cabriolet et qui avançait de manière à lui cacher entièrement le profil.
A. FRANCE, Le Petit Pierre, 1918, p. 227.
Fauteuil en cabriolet, fauteuil cabriolet ou cabriolet. Fauteuil léger à dossier cintré. Quelles ottomanes! Quels fauteuils à poches, à cartouches, en cabriolet, en confessionnal! (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1888, 753).
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. Pour yod de passage, cf. cabriole. 2. Forme graph. — On trouve la forme abrégée cabrio dans L. RIGAUD, Dict. de l'arg. mod., 1881, p. 66, et dans H. KJELLMAN, Mots abr. et tendance d'abrév. en fr., 1920, p. 40.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1755 mars « voiture légère qui cabriole » ([G. MAILHOL.] Le Cabriolet, roman annoncé par GRIMM, Corr. Litt. 2, p. 505 dans QUEM.); 1755, 15 juill. (Lettre de Walpole à Mann, ibid.); 2. p. anal. 1757 « coiffure » (GRIMM, op. cit., 3, 444, ibid.); 3. 1866 « cordelette terminée par un morceau de bois, pour maintenir les malfaiteurs » (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte); p. ext. 4. 1872 « petit chariot employé dans les fonderies » (LITTRÉ Suppl.); 5. 1928 « carrosserie d'automobile fermée, transformable en voiture ouverte » (Lar. 20e).
Dér. du rad. de cabrioler; suff. -et.
STAT. — Fréq. abs. littér. :559. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 310, b) 1 293; XXe s. : a) 586, b) 212.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 3. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 206. — RÉTIF (A.). Affiquets et falbalas. Vie Lang. 1971, p. 458, 461.

cabriolet [kabʀijɔlɛ] n. m.
ÉTYM. 1775; de cabrioler, à cause du mouvement sautillant.
———
I
1 a Anciennt. Voiture légère à cheval, à deux roues, à capote mobile. Boghei, cab, tilbury, wiski. || Atteler, conduire un cabriolet.Cabriolet milord (cit. 2).
1 (…) une espèce de cabriolet, à capote de toile cirée, avec deux chevaux attelés en flèche qui ont au cou une quantité considérable de clochettes.
Loti, Figures et Choses…, p. 56.
Compartiment ouvert, sur une diligence.
b (1928). Automobile décapotable. || Un cabriolet grand sport.
2 (1757). Par anal. avec la forme de la voiture ou avec le mécanisme de la capote. Chapeau de femme, sous le Directoire, dont le bord s'évase par devant. On dit aussi : chapeau en cabriolet, chapeau-cabriolet ou cabriolet.
2 Cette jeune dame (Rachel) portait une robe de velours carmélite et un châle de cachemire de l'Inde, à grandes palmes. Une capote, en forme de cabriolet, encadrait son visage mince et pâle.
France, le Petit Pierre, 1918, p. 104.
3 Fauteuil de petite dimension, dont le dossier est incurvé pour épouser le dos. || « (En raison de) la rigueur du véritable statut hiérarchique qui réglait la vie mondaine (…) lorsque vers 1750, les menuisiers en siège inventeront le “cabriolet” dont la caractéristique est la “hotte” dessinée par le dossier (…) c'est avec indignation qu'on signalera son intrusion dans l'ordre des sièges consacrés » (G. Janneau, le Mobilier français, no 26, p. 66).À cabriolet, se dit du dessin de dossier caractéristique de ce fauteuil.
3 La console Louis XV est superbe, flanquée de deux fauteuils que je n'avais pas remarqués. Si leurs dossiers à cabriolet sont du pur Louis XV, les pieds eux semblent Louis XVI. C'est cela. Ce sont des meubles de la transition.
Claude Mauriac, le Dîner en ville, p. 198.
———
II (1866; allus. à l'attelage du cabriolet). Argot anc. Corde à nœuds ou chaîne terminée par deux morceaux de bois, dont les agents se servaient pour lier les mains de ceux qu'ils arrêtaient.Mod. Menottes.Par métaphore :
4 Il éleva son poignet droit en l'air. « Tu ne la vois pas, mais tiens; moi, je la sens là, la menotte, la vie m'a passé le cabriolet. »
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 286.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cabriolet — cabriolét s. n., pl. cabrioléte Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  CABRIOLÉT s.n. Caroserie de maşină cu capotă de ploaie, rabatabilă, din pânză. [pron. bri o . / < fr. cabriolet]. Trimis de LauraGellner, 25.11.2004.… …   Dicționar Român

  • cabriolet — (n.) light two wheeled chaise, 1766, from Fr. cabriolet (18c.), derivative of cabriole (see CAB (Cf. cab)). So called from its light, leaping motion …   Etymology dictionary

  • Cabriolet — Cab ri*o*let , n. [F., dim. of cabriole a leap, caper, from It. capriola, fr. dim. of L. caper he goat, capra she goat. This carriage is so called from its skipping lightness. Cf. {Cab}, {Caper} a leap.] A one horse carriage with two seats and a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cabriolēt — (spr. Caprioläh), leichtes 2rädriges einspänniges Fuhrwerk, dient in Paris als gewöhnliches Miethfuhrwerk, gleich den Droschken in andern Städten …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cabriolet — Cabriolet, ein leichtes Fuhrwerk auf zwei Rädern und nur mit einem Pferde bespannt. Die französischen Cabriolets zeichnen sich durch Leichtigkeit und Eleganz der Formaus …   Damen Conversations Lexikon

  • Cabriolet — Cabriolet, leichter, zweiräderiger, mit einem Pferde bespannter Gabelwagen …   Herders Conversations-Lexikon

  • cabriolet — /kabrjɔ lɛ/ s.m., fr. [der. di cabrioler far capriole ; propr. carrozza saltellante ], disus. (aut.) [automobile con copertura ripiegabile] ▶◀ convertibile, decappottabile, spider …   Enciclopedia Italiana

  • cabriolet — → cabriolé …   Diccionario panhispánico de dudas

  • cabriolet — /fr. kabʀijɔˈlɛ/ [fr., da cabrioler «fare capriole»] s. m. inv. 1. carrozzina, calesse 2. (autom.) decappottabile, convertibile, roadster (ingl.) CFR. spider, dueposti CONTR. berlina …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • cabriolet — m DEFINICIJA v. kabriolet …   Hrvatski jezični portal